06 59 69 56 05 contact@lauremariet.com
Quels défauts vous feront réussir votre entretien d’embauche ?

Quels défauts vous feront réussir votre entretien d’embauche ?

Quels défauts vous feront réussir votre entretien d’embauche ?

Au grand dam des candidats, la question « quels sont vos qualités et défauts ? » demeure une des questions incontournables lors d’un entretien d’embauche. Alors si vous parcourez actuellement les offres d’emploi en quête du poste de vos rêves, inutile d’essayer d’esquiver le sujet et préparez-vous à cette question fatidique !

Oser assumer ses défauts en entretien d'embauche face à un recruteur, une difficulté pour de nombreux candidats

Jouez le jeu du recruteur

Difficile d’avouer ses défauts, surtout face à un recruteur que nous essayons tant bien que mal de convaincre de nos multiples compétences à coups d’expériences professionnelles diverses et variées. Pour autant, je ne peux que vous conseiller de jouer le jeu du recruteur et de répondre à cette question piège. Tenter d’esquiver cette désagréable question vous ferait passer pour un candidat qui n’assume pas sa personnalité, qui n’a pas préparé l’entretien ou qui manque de recul sur lui-même… Ce qui vous attirerait à coup sûr les mauvaises grâces du recruteur ! Donc autant éviter 🙂

Pour jouer le jeu du recruteur et ne pas risquer la disqualification, il est une autre règle qu’il est de bon ton de suivre : éviter les réponses bateau. D’autres candidats avant vous ont déjà servi aux recruteurs les réponses revues et re-revues telles que « perfectionniste », « impatient », « difficultés à parler en public… ». Oser vous démarquer des autres candidats pour marquer… le recruteur !

 

Citez vos défauts sans saboter votre entretien d’embauche

La désagréable question devient alors franchement épineuse pour qui souhaite y répondre sans se tirer une balle dans le pied. Difficile de transformer un essai ou de marquer un but avec une balle dans le pied, n’est-ce pas ? Dans ce cas, quels défauts peuvent paraître « acceptables » en entretien d’embauche ?

 

Analyser l’offre d’emploi

Pour le savoir, tout d’abord, référez-vous à l’offre d’emploi à laquelle vous souhaitez postuler. De nombreuses annonces indiquent les qualités requises par le candidat idéal pour le poste. Inspirez-vous de ces qualités désirées pour identifier les défauts que l’entreprise souhaiterait ne pas voir chez son candidat idéal.

Exemple :

Prenons l’exemple de cette offre d’emploi publiée sur Monster pour un poste de « chargé de communication digitale ».

A partir des qualités précisées sur une offre d'emploi, comment savoir quels défaut ne pas mentionner en entretien d'embauche

Qualités requises par le candidat idéal :

  • Sens de l’organisation
  • Goût pour le travail en équipe
  • Réactivité
  • Rigueur

Défauts à ne pas citer en entretien d’embauche :

  • Désordonné, désorganisé
  • Solitaire, méfiant, introverti, impulsif
  • Nonchalant, sceptique
  • Expéditif, distrait

 

Par conséquent, un candidat mettra davantage de chance de son côté en citant des défauts tels que : franc, mauvais perdant, bavard, maladroit, émotif…

Si vous postulez à un poste pour lequel aucune offre d’emploi n’a été publiée, vous pouvez vous inspirer des fiches métiers du CIDJ.

 

Remettez vos défauts dans leur contexte

Contextualisez vos défauts, donnez un exemple de situation dans laquelle votre défaut se manifeste. Cela permet d’apporter des précisions au recruteur mais surtout d’associer votre défaut à un comportement positif.

Exemple :

« Je suis bavard, j’ai tendance à poursuivre la discussion avec mes clients en fin de rendez-vous. »

Le recruteur comprend également que vous savez créer du lien avec les clients, que vous êtes sociable.

Ne tombez pour autant pas dans le piège du candidat qui fournit de multiples détails sur ses difficultés et ses défauts. Soyez concis, énoncez chaque défaut en une phrase seulement et passez à la suite de l’entretien d’embauche !

 

Eviter les extrêmes

Enfin, éviter les défauts extrêmes qui vous feraient passer pour quelqu’un d’excessif et qui pourraient s’avérer rédhibitoires et vous faire perdre la partie d’entrée de jeu.

Exemples :

Agressif, étroit d’esprit, angoissé, attentiste, égocentrique…

 

Restez vous-même, vous êtes aussi un candidat plein de qualités !

Restez vous-même le plus possible. Rappelez-vous que malgré vos défauts, vous êtes un candidat dont les qualités intéressent le recruteur, bien plus que vos petits défauts. Alors restez authentique et mentionnez vos vrais défauts. Pour être davantage à l’aise durant l’entretien d’embauche, choisissez de mentionner des défauts que vous assumez et que vous saurez contextualiser face au recruteur. Inutile de vous forcer à citer les défauts dont vous avez honte et qui vous mettent vraiment mal à l’aise.

Enfin, gardez en mémoire que les défauts ne sont que des comportements qui, parce qu’ils gênent les autres sont considérés comme négatifs. Il appartient à chacun de travailler sur ses défauts pour vivre en meilleure harmonie avec son entourage professionnel et s’épanouir au travail. Alors n’hésitez-pas à vous faire accompagner par un coach professionnel !